Actualités

Un bel exemple d’union associative

La FAPALFE, le réseau des APA d’Espagne

Un bel exemple d'union associative

L’Espagne est riche d’établissements français (22) dont le plus ancien date de 1859. Le réseau ibérique des parents est la FAPALFE, née en 2010 de la volonté de coopération de 2 administrateurs de la FAPEE, Mariola Lopez de la Fuente du lycée français de Valence et Andres Porta de Zaragoza. Ils voulaient, au-delà des différences très institutionnalisées de l’époque, que les parents des établissements de la Mission Laïque et de l’AEFE dialoguent, partagent leurs informations et soient collectivement une force de proposition et d’action.

C’est ainsi que la FAPALFE a réuni les APEs non gestionnaires et membres de la FAPEE, des lycées français EGD de Madrid, Barcelone et Valence, des établissements conventionnés de Malaga et Bilbao, des lycées MLF de Saragosse, Alicante, Gran Canaria, Murcie, Santa Cruz de Tenerife, Séville, Valladolid et Villanueva de la Cañada (Madrid) et du lycée privé de Bel-Air (Sant Pere de Ribes, Barcelone). Palma de Mallorca (MLF) a fluctué au gré de ses difficultés et de son éclatante renaissance, toujours soutenu par les parents de la FAPALFE.

Ce bel exemple d’union associative a su résister à tous les écueils qui guettent la vie des parents d’élèves du réseau : la surenchère, la colère, l’atonie pour s’emparer des sujets qui comptent et a toujours su batailler pour les causes justes dont les principales restent la garantie de l’accès - par la conversion des notes du bac français- aux filières sélectives des universités espagnoles, la qualité de l’enseignement et la soutenabilité des frais de scolarité pour l’ensemble des familles.

Présidée par Jean-Nicolas Pagnoux (Villanueva de la Cañada) depuis novembre 2016, elle se réunit régulièrement en présentiel ou en visio pour traiter au plus près du terrain les problématiques rencontrées par les APE et les parents . Elle est l’interlocutrice du SCAC et a embarqué le GPE du lycée Charles Lepierre de Lisbonne sur les sujets communs aux établissements de la Péninsule.

Aujourd’hui, son défi est de garder les communautés parentales de chacun des établissements soudées dans un esprit constructif et collaboratif. Les parents bénévoles de la FAPALFE se retrouvent autour des notions d’engagement et de service aux familles et de partenariat attentif avec les directions et leurs tutelles.