Actualités

La FAPEE a participé au séminaire des chefs d’établissement partant dans le réseau

La FAPEE a participé au séminaire des chefs d'établissement partant dans le réseau

Ont été abordés, parmi les thèmes traités lors du séminaire qui s’est déroulé du 15 au 19 mai au CIEP (Centre International d’Etudes Pédagogiques) :

- La qualité de l’offre éducative
Accueillant les 158 personnels (chef d’établissement, directeurs d’école, DAF) dont 91 primo-partants, Christophe Bouchard a vanté l’excellence du réseau mais insisté sur la constante amélioration de la qualité de l’offre éducative attendue par les familles au niveau de l’enseignement des langues, (au rang desquelles le français), de l’adaptation des programmes aux exigences locales, de la diversification de l’offre éducative (filières technologiques), des élèves à besoins éducatifs particuliers,…

- La gouvernance des établissements conventionnés :
"C’est un modèle original, indispensable au développement du réseau, un partenariat public-privé qui installe une co-gouvernance avec un rôle important de l’état français (dont la mise à disposition de personnels), et des opérateurs privés (les organismes gestionnaires)
La contrainte qui pèse sur les finances publiques pèse sur la capacité de modernisation du réseau (contraintes en ressources humaines à la fois en raison du plafond d’emplois et de la disponibilité des personnels que l’on observe par les refus de détachements d’enseignants par les recteurs des académies d’origine."

- Le rôle des parents dans l’écosystème EFE :
Nathalie Aroyo, membre actif du conseil d’administration de la FAPEE, a rappelé les attentes des parents du réseau qui souhaitent être associés en pleine transparence aux choix stratégiques et éducatifs de leurs établissements. Ancienne présidente du comité de gestion de Dubaï, elle a expliqué les fondamentaux de la gouvernance et le rôle incontournable des parents à la fois contributeurs financiers majeurs dans l’enseignement français à l’étranger (assumant près de 70% des coûts) et leur engagement bénévole.

« L’AEFE tient au modèle de l’établissement conventionné »
Cette remarque du directeur de l’AEFE nous agréée parce que nous la partageons et les parents dans leur grande majorité sont attachés au conventionnement. Cependant le modèle doit évoluer. Nathalie Aroyo a souligné les limites du bénévolat et des ressources humaines disponibles. Le fait que les comités de gestion aient recours à des postes supports va dans le sens d’une plus grande professionnalisation. Et c’est normal.
Le directeur adjoint, Jean-Paul Négrel a rappelé aux DAF partants l’exigence croissante du pilotage budgétaire et financier des établissements, très loin de l’EPLE (établissement public local d’enseignement) qui est leur référence en France.

Invité à prendre la parole à l’ouverture du séminaire, Jean Christophe Deberre, directeur général de la Mission Laïque Française, a rappelé que « les parents d’élèves sont de bons usagers, de bons contributeurs du réseau. L’exigence est le 1er de leurs droits parce qu’ils ont accepté de venir chez nous. »
Sur l’évolution de l’homologation : « L’enseignement français doit être compatible avec l’enseignement universitaire international «