Actualités

La FAPEE en Tunisie 18-20 déc. 2017

La FAPEE en Tunisie 18-20 déc. 2017

Xavier Gonon et Isabelle Tardé ont retrouvé les membres du bureau directeur de l’APEEFST de Tunisie dont la présidente, Manel Dridi, est également administratrice de la FAPEE. Le réseau tunisien comporte 9 établissements dont 2 gros lycées et leurs établissements périphériques.
- Des rénovations immobilières indispensables ont été menées ces dernières années. Le dernier gros projet est la création d’un primaire-collège à Sousse, l’actuel étant très dégradé.
Le contexte économique est rendu difficile par les dévaluations successives du dinar qui a perdu 25% de sa valeur et n’est pas convertible.
Pour rééquilibrer le budget des EGD, il est prévu :
- une augmentation des Droits de première inscription, Le CE faisant le choix d’impacter les nouveaux arrivants plutôt que les familles dans le système,
- la diminution des frais de fonctionnement de 5%,
- la prise en charge par l’AEFE des salaires des personnels expatriés et résidents en 2018 et 2019.

Comme partout ailleurs dans le réseau, la formation continue des personnels recrutés locaux est une priorité absolue et une formation devient obligatoire pour les néo-recrutés.

Dans cette période de forte turbulence, les enseignants et les familles sont inquiètes. L’APEESFT a organisé mi-décembre une journée école morte qui a été massivement suivie : 97% de taux d’absence des élèves.

L’ambassadeur de France en Tunisie, Olivier Poivre d’Arvor, veut favoriser le développement du réseau en Tunisie sur un modèle public-privé. "Le réseau tunisien se développe avec des partenaires qui ont ambitions pédagogiques et une capacité à investir, la France apportant des compétences."
Une mission a été commandée à laquelle il associe les parents d’élèves pour dérouler un plan-école.