Points sur l’OBEP du 18 novembre 2021

Interventions et partages d’expériences

Points sur l'OBEP du 18 novembre 2021

L’Observatoire pour les élèves à besoins éducatifs particuliers (OBEP) analyse les conditions de
transposition à l’étranger des attendus de la réglementation du service public d’éducation en la
matière, enfin, il propose des outils et formule des propositions pour améliorer la scolarisation des élèves à besoins éducatifs particuliers et diffuser les bonnes pratiques des établissements du réseau homologué.
Émanation du conseil d’administration de l’Agence, l’Observatoire est présidé par le directeur de l’AEFE ou son représentant. Sa coordination est assurée par Alain Trintignac, inspecteur en charge du premier degré et référent école inclusive à la direction de l’enseignement, de l’orientation et de la formation, avec l’appui de Raphaëlle Dutertre, référente égalité à l’AEFE.

Point sur les travaux engagés en 2021 au sein de l’Observatoire :

  • Groupe de travail AESH : La nouvelle circulaire du 13 août 2021 élargit la prise en charge des AESH de tous les enfants français scolarisés dans le réseau ayant une notification MDPH.
    La question du contrat, 12 ou 10 mois a été posée par la FAPEE. L’AEFE prendra en charge la rémunération sur le temps scolaire exclusivement.
    Une FAQ sur la mise en place de cette prise en charge est à disposition des parents sur le site de l’AEFE. Notre référente Handicap, Corrine Truffier anime un groupe très actif au sein de la FAPEE pour tous les groupes de parents EBEP des établissements.
    Un livret d’accueil AESH est disponible pour mieux accueillir ces acteurs de l’école inclusive au sein de l’établissement.
  • Formation des personnels à l’inclusion : convention avec l’INSHEA et mise en œuvre d’un DU avec l’université de Nancy.
  • Groupe de Travail QUALINCLUS : Qualinclus EFE est un outil d’auto-diagnostic des établissements et une une aide à la démarche qualité de l’inclusion au sein de l’établissement.
    Qualinclus a souffert de la crise sanitaire mais doit être réactivé.
  • Groupe de Travail Intervenants médicaux et paramédicaux par téléconsultation : une évolution évidente pour certaines zones sans personnels de soin ou durant la crise sanitaire. La FAPEE attend une communication de la DEOF auprès des chefs d’établissement en gestion directe sur la possibilité, pour des praticiens libéraux, orthophonistes notamment, de pouvoir intervenir, pour un élève, dans un établissement, si possible hors temps scolaire et dans des conditions clairement définies avec l’établissement et la famille.

Interventions et partages d’expériences

DAIS au lycée français de Tananarive : le proviseur adjoint, M. Tesnière présente le dispositif

DAIS Lycée Tananarive nov_21

PDF – 710.2 ko

d’accompagnement à l’inclusion ( DAIS) déployé dans son établissement. Parce que le principe de l’école devrait être de ne laisser aucun élève au bord du chemin et en l’absence de structures locales alternatives, les élèves à besoins éducatifs particuliers avec PPS sont accueillis dans ce dispositif qui alterne inclusion en classe et DAIS au sein d’une classe assurée par une coordonnatrice et une AESH . Ce dispositif accueille 12 élèves du CM2 à la 3ème.
Avoir pu le mettre en place reste un tour de force en terme de financement de postes. Reste le problème de l’après collège et des moyens permettant aux élèves de poursuivre vers des voies professionnalisantes, puisque l’aide à la scolarité ne couvre, pour ces élèves comme pour les autres, que l’enseignement homologué. La poursuite d’études vers des CAF locaux ne pourrait être financée.

MDPH 99
MMme Grunfelder, ancienne chef d’établissement et enseignante spécialisée présente un projet de création d’une MDPH pour les EBEP français scolarisés hors de France articulée autour d’un enseignant référent et d’une équipe pluridisciplinaire dans chaque zone.