Année 2014-2015

Lettre octobre 2014

Lettre septembre 2014 II

Lettre septembre 2014 I

Lettre de rentrée 2014

Si les membres du bureau de l'APE ont changé, merci de mettre à jour vos informations (Questionnaire APE) auprès du bureau de la FAPEE.


Etablissements conventionnés: Séminaires de gouvernance

Tananarive             1 -2 octobre
Panama               10-11 octobre
Johannesbourg     10-11 octobre
Dubai               19-20 novembre
Singapour         21-22 novembre
Vilnius             28-29 novembre

La FAPEE -qui compte parmi ses membres de nombreuses APE gestionnaires- participe aux séminaires organisés par l'AEFE. Vous y retrouverez nos administrateurs, membres de comités de...

Compétences: construire avant d'évaluer

L’évaluation par compétences vue du terrain
Dans l’académie de Nantes, le Groupe recherche action formation sur l’évaluation rend un bilan de deux années d’expérimentation. Le GRAF a travaillé sur la différenciation et les classes sans notes. Il a expérimenté un logiciel permettant une évaluation par compétences : scolatix.org . De ces expérimentations de terrain, les enseignants ramènent des questions et quelques certitudes. « Changer de mode d’évaluation ne se décide pas sans avoir au préalable pensé autrement la mise en oeuvre des apprentissages proposés en classe. La plus-value pédagogique ne peut apparaître que s’il y a adéquation entre la façon dont les apprentissages sont construits et le mode d’évaluation. Il serait vain de croire qu’une nouvelle forme d’évaluation doit donner de meilleurs acquis. En particulier, évaluer des compétences est un attendu fort de notre système éducatif, mais il n’est possible de les évaluer que si elles ont été construites préalablement. Cette apparente évidence renvoie à notre expérience et montre que souvent les équipes investissent beaucoup dans une nouvelle forme d’évaluation sans modifier les pratiques de classe… La prise en compte de ces compétences dans l’évaluation pourrait amener à parler des élèves d’une autre façon lors, par exemple, des conseils de classe. Pour ce que nous avons pu observer, cette étape n’est pas encore franchie et tout reste à construire ».Lire l'Expresso

Redoublement: l'exception

le redoublement sera, à compter de la rentrée 2015, une décision « exceptionnelle », possible dans seulement deux cas de figure et « après accord écrit » des parents.

Principale possibilité, détaillée dans le décret paru jeudi 20 novembre au Journal officiel, en cas de « période importante de rupture des apprentissages scolaires », par exemple en cas d'absence pour maladie ou pour des raisons familiales. Après l'avis positif du conseil de classe, une « phase de dialogue » avec le chef d'établissement est prévue, et le redoublement ne sera possible qu'« avec l'accord écrit » des parents ou de l'élève s'il est majeur.

L'autre cas concernera seulement les élèves en fin de 3e et de 2de, « lorsque la décision d'orientation définitive n'obtient pas l'assentiment des représentants légaux de l'élève ou de l'élève majeur ». Dans ce cas, ce seront l'élève ou ses parents qui, faute d'avoir obtenu le passage dans la classe ou filière souhaitées, demanderont un maintien dans le niveau actuel. La classe de seconde a été la plus redoublée en 2013 (8 % des élèves), suivie de la classe de troisième  (3,6 %).

Une autre nouveauté est prévue, l'élève redoublant devra bénéficier d'« un accompagnement pédagogique spécifique, qui peut comprendre notamment un programme personnalisé de réussite éducative ».(le Monde 21 novembre 2014)

SPEECHI: Logiciel d'évaluation gratuit

Nous avions invité Thierry Klein à notre forum, l'an passé, sur le numérique.  Thierry Klein est un militant de l'innovation technologique mais surtout  de l'école.  Je Lève La Main, son  logiciel d’évaluation en ligne sur tablettes, sera gratuit pour les écoles maternelles et primaires, les collèges et les lycées.

Cette gratuité sera valable pour toutes les écoles publiques et privées sous contrat.

La version du logiciel actuellement disponible sur l’Apple Store est limitée à 5 élèves par professeur.D’ici la fin du mois sortira la nouvelle version “Web” de l’application. Tout enseignant désirant utiliser cette nouvelle version pour évaluer les élèves dans sa classe recevra une version gratuite pour 35 élèves.

Le but est de permettre à un maximum d’enseignants d’utiliser ces nouvelles technologies et de montrer à l’Education Nationale comment on peut améliorer les façon d’enseigner avec les données (vaste programme, et surtout dans le contexte actuel !). Gratuite pour combien de temps ? Ca va dépendre de l’usage qui en est fait et de nos développements en cours (nous avons un plan de développement très agressif sur ce logiciel). Mais a priori, je dirais au moins un an.

Evaluation sans notes: Un collège métamorphosé

Un collège métamorphosé par l'abandon des notes (article du Monde 15 nov.2014)

"...Côté parents, la confiance règne, même si les repères classiques sont bousculés. Claudine Ducos, mère d'élève, apprécie "  l'autonomie que cela donne aux élèves pour se prendre en main et retravailler seuls leurs lacunes  ". Pour elle, l'autoévaluation demandée à chacun en fin de devoir est "  essentielle  ". "  Les adolescents doivent savoir où ils en sont pour prendre confiance en eux et en leurs compétences.  " En revanche, la méthode n'apporte pas de solution au manque de travail à la maison, qui reste un point noir à Vic-Fezansac comme ailleurs.3

Remarques de la FAPEE: L’évaluation par compétences devrait être mise en place à l’école primaire et au collège depuis longtemps déjà et les élèves devraient être engagés à s'autoévaluer davantage.
L'évaluation par compétences a été régulièrement réaffirmée et notamment en 2005 avec la mise en place du socle commun de connaissances et de compétences. Les élèves sont sensés valider le palier 2 en fin d’école élémentaire et le palier 3 en fin de scolarité au collège. 

Depuis 3 ans, la validation de ce palier conditionne théoriquement l’obtention du brevet des collèges mais n’a de pertinence et de justification que si ce travail sur les compétences est commencé dès l’école primaire et poursuivi au collège. Ces modalités d’évaluation nécessitent des approches pédagogiques différentes et peuvent faciliter des remédiations ciblées rarement mises en place.

 

 

Tutorat plutôt que cours particuliers

Certaines régions du monde sont particulièrement touchées par l’explosion des cours particuliers, au premier rang desquelles, le Maghreb. La FAPEE et les associations locales de parents ont demandé à l’AEFE qu’un travail de concertation soit fait au sein de la communauté scolaire, autour des équipes enseignantes, pour trouver des réponses collectives et satisfaisantes.
Au rang des réponses, l’exemple du  lycée français de Delhi qui a mis en place un système de tutorat pour accompagner pendant une année scolaire des élèves de collège et de lycée.
Annonce pour le recrutement de tuteurs au lycée français de Delhi 

Abidjan: la restauration scolaire ne passe pas !

L'APE et de nombreux parents ont le sentiment de ne pas être entendus depuis la rentrée par une direction  qui leur impose un forfait repas de 4 ou 5 jours par semaine au prix conséquent de 4,80€ le repas.  Le ticket repas individuel coûte, lui, 7€.  La possibilité du repas-tartine (lunch box) est bannie alors que sa mise en place l'an passé avait satisfait, entre autres, les familles pour qui les frais de restauration alourdissent encore la charge des écolages.  La direction se réfère aux règlements de l'école publique en France, -pourtant inapplicables en la matière-  qui ne connait que le régime demi-pensionnaire ou externe.  On met donc à la porte de l'établissement lors de la pause méridienne les élèves qui apportent leur déjeuner, en dépit des risques sécuritaires invoqués par les parents.  La création d'une commission restauration vient d'être mise en place.  Elle se réunira après les vacances.  Nous espérons que l'on tiendra compte des arguments des parents  et qu'on cessera de les considérer comme des gêneurs.

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21...