La FAPEE, un réseau de parents

Enquêtes

Les échanges entre parents ou les sondages proposés par le bureau sont autant d’indicateurs sur les problématiques des parents, gestionnaires et non gestionnaires dans le réseau.

Elles permettent de faire des benchmarks, de mettre en lumière les sujets qui devront être défendus au niveau des tutelles.

Quelques Mini sondages auprès des APE (2014-16)

Prise en charge des élèves à besoins particuliers
➢ Conclusion, synthèse : Des progrès dans l’accueil et la scolarisation des élèves porteurs de handicap dans les établissements mais :
o Encore trop peu d’établissements ont une page spécifique sur leur site
o Encore trop peu d’informations données en début d’année lors des réunions de rentrée
o Encore trop peu de bilans sur la prise en charge des élèves à besoins spécifiques au niveau du conseil d’établissement (par exemple, dans le rapport pédagogique annuel)

La restauration scolaire

77 APE nous ont répondu. La totalité des réponses et une analyse détaillée ont été envoyées aux APE via les E-groupes. Comme le remarquent les parents de Zagreb, les habitudes alimentaires sont très culturelles et la vision du repas équilibré diffère selon les populations de référence.
Ce que nous observons :
- Un sujet important pour tous, APE comme parents gestionnaires
- Les établissements sont loin de tous avoir une restauration scolaire
- Une différence substantielle de tarifs (de 1,30€ à Pondichéry à 8€ le ticket individuel à Barcelone)
- Des prix sensiblement plus élevés en Europe
- Une prestation souvent externalisée
- Les paniers-repas viennent suppléer l’absence de cantine (primaire) mais introduisent une flexibilité supplémentaire pour les élèves dans le secondaire.
- Une recherche de flexibilité et d’accommodement surtout en Asie : nombre de jours de cantine, tickets individuels, choix de menu (Ainsi à Bangkok "Comme il y a toujours 2 ou 3 plats principaux, il y a toujours des plats sans porc. Il n’y a rien de spécifiquement prévu pour les menus végétariens, mais nous avons un salad bar et un noodle station ou il n’y a pas de viande".)

L’évaluation sans notes au collège

63 APE nous ont répondu. Une très large majorité d’Associations de parents d’élèves n’a pas été invitée à réfléchir aux différents modes d’évaluation positive (par compétences, évaluation par contrat de confiance, favoriser l’autoévaluation….
La mise en œuvre dans quelques établissements d’une nouvelle modalité d’évaluation en 6ème ou 5ème est souvent ressentie comme imposée d’en haut.

- Dans quelques cas (comme le Lycée franco-mexicain) les parents ont été associés au projet et ont eu l’occasion de réfléchir avec l’équipe pédagogique avant de confirmer leur accord pour mettre leur enfant dans les classes « sans notes »

Par contre le lycée français Jean Mermoz a mené une expérience collaborative intéressante :
Des enseignants référents ont associé une dizaine de familles afin de recevoir leurs témoignages sur leurs vécus par rapport aux pratiques d’évaluation, aux notations, et aux appréciations portées par les enseignants sur les bulletins au cours des années de collège et de lycée. 


De nombreuses APE attendent la réécriture du prochain projet d’établissement et certaines constatent les difficultés et changements de mentalités nécessaires
« Chez nous on constate que ce sont les élèves qui semblent tenir le plus au système de notation classique, et qui se précipitent tous les jours sur pronote pour vérifier leur moyenne ! »

Frais de scolarité

35 APE nous ont répondu. Variété des perceptions (entre trop lourds ++ et supportables)
=> Les parents des EGD plus critiques que les APE gestionnaires.
Augmentation notable des familles binationales.

En Europe : concurrence de l’enseignement local qui offre des sections francophones => érosion des familles locales et binationales.
L’enseignement français reste concurrentiel, voire très concurrentiel au niveau des écoles privées internationales mais quelques réponses notent le changement de population scolaire (familles non francophones fortunées)
=> Un établissement, Zurich, a anticipé par une politique de tarifs réduits pour les familles non aidées par leur employeur

=> Les APE gestionnaires sont en tension entre l’injonction d’augmentation et les prestations qu’elles offrent
« Les arguments selon lesquels les frais de scolarité du Lycée peuvent augmenter car ils sont encore inférieurs à ceux des autres écoles internationales et les parents ont toujours la possibilité de solliciter des bourses scolaires ont leur limite. Les autres écoles internationales ont des locaux plus vastes et mieux équipés. »

Le règlement intérieur

46 APE nous ont répondu. Quelques remarques :
• Le port de l’uniforme est relativement influencé par les usages locaux (écoles publiques/privées).
• De plus en plus d’établissements interdisent de fumer aux abords (respect du droit local).
• Presque tous les établissements ont une réglementation stricte sur l’usage des téléphones portables et particulièrement sur la prise d’images. La confiscation des téléphones portables est délicate -du point de vue du droit- si elle dépasse plusieurs jours.
• Enfin, peu d’établissements ont une charte du vivre ensemble dans laquelle le règlement intérieur s’inscrit (avec les droits et les devoirs de l’élève). A cet égard, on peut lire l’excellente charte éducative du lycée français d’Oslo <http://www.rcassin.no/charte-educat...>