Politique immobilière de l’AEFE

CA AEFE - Immobilier - 27 Juin 2016

Conformément au souhait du MAEDI et de la Commission Interministérielle pour les opérations immobilières de l’État à l’étranger (CIME), l’AEFE a actualisé son schéma de stratégie immobilière pour les cinq prochaines années (2016-2020) dans un cadre sensiblement renouvelé :

  • les grandes orientations stratégiques encadrant l’évolution du réseau ont été précisées par le plan d’action pour l’avenir de l’enseignement français à l’étranger de septembre 2013 et les conclusions de la réunion interministérielle MAEDI-MENESR de novembre 2014 ;
  • la situation sécuritaire internationale s’est considérablement dégradée en 2015 et induit une nécessité de sécurisation des emprises scolaires à l’étranger qui s’inscrive dans la durée.

Cette actualisation du SPSI de l’AEFE comprend donc :

  1. un rappel du SPSI de 2010 et un bilan des actions menées depuis 5 ans ;
  2. un nouvel état des lieux du patrimoine établi sous l’angle des objectifs de gestion actualisés ;
  3. une proposition d’opérations immobilières permettant de traiter les problèmes identifiés pour
  4. chacun des établissements scolaires ;
  5. une programmation de ces investissements sur les cinq prochaines années.

Engagement d’étude pour sept opérations immobilières :
Pour ne pas interrompre l’avancement de ces projets, dont certains correspondent à des opérations qu’il convient de réaliser sans tarder (mises aux normes, travaux de sécurité, etc), l’Agence propose de poursuivre les études préalables et de revenir devant le Conseil d’Administration pour valider ces opérations lorsque leur contenu, leur coût et leur plan de financement seront définis.
Cette mesure concerne les opérations suivantes, toutes issues du SPSI (schéma pluriannuel de stratégie immobilière) :

Alger - extension du lycée international Alexandre Dumas
Cette opération estimée à 11 M€ vise à améliorer les conditions d’accueil et de sécurité de l’établissement et à augmenter sa capacité pour pouvoir accueillir les élèves supplémentaires venant de l’école primaire dont les travaux d’extension doivent être livrés en septembre prochain. Pour ce projet, il est nécessaire d’engager les études de programmation puis de lancer un concours d’architecture.

Bruxelles - construction d’un bâtiment d’entrée et d’une salle polyvalente
Cette opération estimée à 4 M€ permet de finaliser le programme de restructuration du site du lycée engagé depuis sept ans. Elle consiste à créer un bâtiment d’entrée qui aura une fonction d’accueil, de gestion des flux et de sécurité. Cette opération doit faire l’objet prochainement d’une étude de définition des besoins et de programmation pour pouvoir ensuite faire l’objet d’un concours d’architecture.

La Haye – aménagement des espaces extérieurs et création d’une cantine
Cette opération estimée à 2 M€ vise à aménager les espaces extérieurs contigus au terrain du lycée que vient d’acquérir l’Agence, à créer quelques locaux supplémentaires qui font actuellement défaut, notamment un espace de restauration, à réorganiser les accès aux différents cycles et à améliorer le niveau de sécurité de l’établissement. Une étude de définition des besoins et de programmation doit être engagée prochainement. Elle permettra ensuite de lancer une consultation de maîtres d’œuvre.

Lisbonne - création d’un bâtiment
Cette opération estimée à 6 M€ vise à construire un nouveau bâtiment sur le site du lycée pour organiser les entrées, regrouper les classes élémentaires en supprimant les bâtiments préfabriqués où elles sont installées aujourd’hui et améliorer la sécurité du site. L’étude de programmation de ce projet est en cours. Un concours d’architecture doit être lancé dans le courant du second semestre 201 6.

Meknès – restructuration du site du lycée
Cette opération estimée à 3,5 M€ correspond à la première tranche de la restructuration du site du lycée. Elle comprend la construction d’un nouveau bâtiment avec un pôle de sciences, la création d’une salle polyvalente et d’un CDI et l’augmentation de la capacité d’accueil de l’internat afin d’accueillir les cohortes de nouveaux collégiens en provenance du GSU de Fès. Pour ce projet, il est nécessaire de finaliser l’étude de programmation avant d’engager le concours d’architecture.

Moscou – rénovation du site de la rue Loubianka
Cette opération estimée à 1 0 M€ concerne la rénovation du site contigu au site actuel du lycée que les autorités russes ont mis gracieusement à disposition de l’Agence en 201 3. Cette opération a déjà fait l’objet d’une étude de faisabilité technique et architecturale. Des investigations complémentaires sont en cours pour déterminer précisément les droits à construire et notamment la possibilité d’occuper le sous-sol du terrain. L’étude de programmation doit par ailleurs être finalisée. Dès que toutes les informations nécessaires auront été rassemblées, un concours d’architecture pourra être lancé.

Munich – rénovation des façades du bâtiment de l’école primaire (Giesing)
Cette opération estimée à 6 M€ est financée en quasi-totalité par le Land de Bavière sous forme de subventions dont plus de 5 M€ ont déjà été versés à l’établissement. Le projet consiste à mettre en conformité sur un plan thermique les façades du bâtiment de Giesing qui accueille les classes de maternelle et d’élémentaire de l’établissement. Un cahier des charges doit être établi pour lancer une compétition pour la désignation de la maîtrise d’œuvre du projet.

Sur un plan financier, l’engagement des études de faisabilité et de programmation ainsi que le lancement des consultations en vue de désigner les maîtres d’œuvre de ces projets représente un niveau de dépenses de l’ordre de 100.000 à 150.000 euros par projet. Ces dépenses sont prises en charge par les établissements concernés par ces projets.

CA 22 novembre 2016 Projet de rénovation du lycée Jean Mermoz de Buenos Aires
L’établissement, qui accueille environ 1 400 élèves, est construit sur un terrain de 1,3 hectare qui a été cédé à l’Etat français par la municipalité de Buenos Aires. Il comprend un bâtiment principal en forme d’avion qui se développe sur deux niveaux et qui a peu évolué depuis sa construction. Par ailleurs, un gymnase à l’architecture audacieuse marque fortement le site par sa structure d’arches.
Le programme de l’opération prévoit :

  • une rénovation complète du bâtiment d’origine, comme initialement prévu,
  • la construction d’un bâtiment neuf pour l’élémentaire pourvu de salles de classes
    plus grandes,
  • une fois l’actuelle école élémentaire libérée, sa restructuration pour y accueillir les
    classes maternelles dont les bâtiments actuels, de construction trop médiocre, ne seront pas conservés à terme.
    Une première tranche de travaux portant sur la rénovation du bâtiment du secondaire a été réalisée en 2015 pour un montant global de 1,65 M€, dont 1,1 M€ ont été prélevés sur l’opération et 0,55 M€ financés sur le budget de gros entretien de l’établissement.
    Dans ces conditions, le montant actualisé de l’opération s’élève à 6,65 M€, le plan de financement s’établissant de la manière suivante :
  • Part EGD : 3,65 M€ (dont 1,65 M€ sur fonds propres et 2,0 M€ d’AFT) - Participation de l’Agence : 3,0 M€.

Budget 2017 : La subvention du ministère des Affaires Etrangères et du développement prévoit une enveloppe de 14M€ pour la sécurité des établissements